• Bien-être numérique

Plus d’écran pour plus d’entraînement!

Alexis Blais, 14 ans

Deux semaines après le début de la quarantaine, je me sentais un peu déprimé de ne pas pouvoir voir mes amis. J’ai donc décidé de voir le positif dans cette situation. Je me suis dit que je pourrais prendre tout ce temps pour m’améliorer dans quelque chose que j’aime, ou découvrir quelque chose de nouveau. Ma passion pour l’entraînement, plus particulièrement la musculation et le street workout, vient de cette réflexion.


C’est sûr que durant le confinement, je passe beaucoup plus de temps connecté. De plus, j’ai des cours en ligne, ce qui me fait passer encore plus de temps sur mon écran. Je me suis tourné vers YouTube pour en apprendre plus sur ma passion de l’entraînement puisque le confinement nous empêche d’aller voir des personnes spécialisées. Oui, mon nombre d’heures sur les écrans a augmenté, mais mon temps à m’entraîner correctement a aussi augmenté. J’ai même remarqué de meilleurs résultats grâce à tous les conseils des spécialistes que j’écoute.


Je me suis aussi établi une nouvelle routine pour passer du temps déconnecté. Le matin, je me réveille vers 8 h 30. Je prends 30 minutes pour aller voir mes messages. Ensuite, j'assiste à mon cours en ligne. Durant le dîner, j’écoute une émission de 20 minutes. Vers 13 h, je m’entraîne jusqu’à 14 h 30 avec de la musique (ce qui fait augmenter mon temps d’écran). De plus, quand il fait beau, je vais faire du vélo ou de la course. Je soupe et je finis ma journée aux alentours de 21 h. Je passe maximum 1 h sur les écrans durant la soirée.


Pour finir, le confinement m'a appris à utiliser un outil que j’utilisais déjà, mais d’une autre manière. Avant, c'était pour le divertissement et maintenant, c’est pour en apprendre davantage sur ma passion.

Contactez-nous

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn

Liens rapides